Source

Bibliographic data

Mveng, Engelbert: Histoire du Cameroun. Centre d'Édition et de Production pour l'Enseignement et de la Recherche, 1984, 28–29.

Die ersten Menschen in Kamerun


[p. 28]

[...]

Aujourd'hui l'opinion des savants se fait de plus en plus unanime : du père Teilhard de Chardin à l'Abbé Breuil, du Professeur Leakey d'Afrique Orientale à M. Raymond Mauny de Dakar, une hypothèse qui se révèle chaque jour certitude, rallie toutes les opinions : l'homme est né en Afrique. (1)

Au troisième Congrès Panafricain de Préhistoire, réuni à Livingstone du 22 au 28 juillet 1953, le professeur Henri Vallois, en présence du professeur Leakey, déclara que le premier homme, vraisemblablement, venait d'Afrique. La même année, le Dr. M. D. Jeffreys, Maître de Conférences à l'Université de Witwatesrand, osait affirmer devant ses élèves :

« Les Blancs ne sont que des spécimens déteints des hommes primitifs dont la peau était fortement pigmentée. Si les premiers hommes ont habité, comme il semble maintenant certain

[p. 29]

l'Afrique Centrale, ils devaient avoir la peau noire, s'ils voulaient survivre. Des hommes primitifs blancs auraient fatalement disparu. »

Les premiers hommes au Cameroun

L'Afrique préhistorique, comme on vient de le voir, a donc été largement étudiée. Pourtant, quand on ouvre les ouvrages généraux et les grandes histoires d'Afrique, on est surpris de voir que le Cameroun préhistorique demeure totalement inconnu. Ni chez Baumann et Westermann, ni chez Delafosse, Frobénius, Seligman, Hardy, Julien; Labouret et tout récemment Cornevin, on ne trouve d'étude vraiment digne d'intérêt concernant notre pays. Même chez les spécialistes de la préhistoire, la même lacune a duré jusqu’à ces tout derniers jours. Aussi bien l'Abbé Breuil que R. Mauny et Leakey semblent à peine connaître le Cameroun.

[...]

Recommended citation: